View Sidebar
Maison connectée : Le NAS

Maison connectée : Le NAS

6 janvier 2013 11 h 14 min0 commentaires

Dans cette partie, nous allons traiter du NAS d’où le nom de l’article ;).

J’ai choisi un Synology mais les Qnap sont tout aussi performants. Je me suis décidé à prendre le modèle 212j qui est une configuration allégée du 212 et du 212+. Tout dépend de vos besoins. Je n’ai pour l’instant pas à me plaindre de sa puissance. Il dispose  de 2 baies de stockage. J’ai pour l’instant inséré un seul disque dur. Il s’agit d’un Western Digital RED 3To, il dispose de 64Mo de cache, tourne à 5400 rpm et est spécialement conçu pour les NAS (le temps me dira s’il valait son investissement). Un deuxième disque suivra pour mettre en place un RAID 1.

Le NAS : Synology DS 212j

Il est sobre, peu encombrant et s’insère parfaitement sur un bureau ou même dans une armoire pour éviter d’être gêné par les LED le soir.

Il est équipé d’un processeur cadencé à 1,2 Ghz et dispose de 256 Mo de Ram. Si vous voulez du plus lourd, il existe le ds212 et le ds212+, toujours en 2 baies bien sûr.

À l’arrière se trouve « toute » la connectique qui comprend le strict minimum, à savoir :

  • un port ethernet
  • la prise d’alimentation (alimentation externe)
  • 2 ports USB 2.0 pour connecter un disque dur externe par exemple.

Le ventilateur est très silencieux et pratiquement inaudible. De plus, le disque dur installé est très discret, beaucoup plus que celui qui est préinstallé dans mon disque dur externe Lacie, je n’entend pour ainsi dire jamais le disque du NAS gratter, même lors de gros transfert de données. Un très bon point donc :).

 

Installation

Pour ce qui est de l’installation, il suffit de le connecter à son modem/routeur, d’insérer le CD, d’installer l’assistant Synology et de cliquer sur suivant… une facilité déconcertante donc. On laisse faire le logiciel et c’est bon, le Diskstation est installé.

Installation du DSM Synology

Le NAS étant installé, la première chose à faire est de s’y connecter. :) Ensuite, il faut « fixer » son adresse IP.

  • Panneau de configuration => Réseau => Utiliser la configuration manuelle

Il vous faut alors renseigner l’adresse IP à utiliser ainsi que le masque de sous-réseau.

Comptes utilisateurs

Ensuite, il faut penser aux comptes utilisateurs. Si plusieurs personnes comptent l’utiliser, vous pouvez d’ores et déjà leur créer un compte. Faites un compte utilisateur pour vous aussi pour ne pas toujours vous connecter en admin si vous comptez utiliser les accès à distance ou les applications Android/iOS/Windows Phone.

  • Panneau de configuration => Utilisateur => Créer

Une fois créé, il vous demande dans quel groupe vous désirez le mettre. Deux groupes sont par défaut créés, il s’agit de « administrators » et « users ».

Ensuite, vous devez définir les accès aux dossiers partagés. Si vous avez installé (ou si vous comptez le faire) le paquet « Serveur Multimédia« , 3 dossiers partagés seront créés : music, photo et video.

Vous avez juste à définir le type d’accès, à savoir :

  1. Lecture
  2. Lecture/Ecriture
  3. Pas d’accès

Aussi, si vous créez d’autres dossiers partagés par la suite, n’oubliez pas de régler les privilèges.

Dans l’étape suivante, vous pouvez définir des quotas pour vos utilisateurs, c’est à dire que vous leur permettez de stocker x Go de données sur votre NAS.

Enfin, vous devez attribuer des privilèges concernant les applications (qui peut utiliser quoi). Tout dépend donc des paquets que vous avez ou aller installer. Vous pouvez même installer une limite de vitesse pour un type de service.

Installer un paquet

Gestionnaire de paquet Synology

Il suffit de se rendre dans le Centre de paquets. Deux onglets sont présents, Installé et Disponible

Dans l’onglet installé, on trouve les paquets installés avec la possibilité de les arrêter ou de les lancer.

Dans l’onglet Disponible, vous l’aurez certainement deviné, on trouve les paquets mis à disposition par Synology mais aussi d’autres paquets tels que WordPress, Joomla, phpMyAdmin… si vous voulez par exemple héberger votre site sur votre NAS. Je l’ai fait provisoirement pour tester : installation des paquets WordPress et phpMyAdmin. Quelques clics plus tard, le tout s’avère fonctionnel et vous disposez ainsi de votre propre solution d’hébergement :).

 

Serveur Time Machine

Le Synology permet de faire des sauvegarde automatique de votre système, utilisant principalement un Macbook Pro, j’utilise la fonction intégrée qui permet d’utiliser le NAS en tant que sauvegarde Time Machine.

Serveur Time Machine Synology

Mais les utilisateurs de Windows ne sont pas oubliés :) Synology met à disposition le logiciel de sauvegarde Data Replicator 3. Pour l’avoir essayé, il n’est pas au niveau de Time Machine.

Partage des dossiers

Avec un NAS, on a la possibilité de partager du contenu, c’est d’ailleurs la principale utilisation que j’en ai.

La création d’un dossier partagé est très simple via le DSM 4.0 comme tous le reste en fait ;).

  • Panneau de configuration => Dossier partagé

Si plusieurs utilisateurs comptent utiliser votre NAS, je vous suggère de créer un dossier partagé par utilisateur, portant le nom de ce dernier.

Lors de la création d’un dossier partagé, plusieurs options s’offrent à vous comme vous pouvez le voir ci-dessous. Personnellement j’ai seulement activé l’indexation (3ème onglet).

Partage de fichier Synology

Il ne faut pas oublier de modifier les privilèges d’accès aux dossiers partagés pour chaque utilisateur dans Panneau de configuration => Utilisateur

Voila, c’est la fin de cette première partie, j’espère qu’elle vous aura intéressé. Dans la deuxième partie, j’expliquerai comment exporter toute une bibliothèque multimédia et l’utiliser avec iTunes. Ensuite, on accédera à ces données par le réseau local mais aussi depuis l’extérieur via Audio Station, Video Station, Photo Station…

Répondre